mardi 17 avril 2012

Au détour d'un paradis artificiel...

CHARNEL

sens tes douces paroles me caresser
Doux murmure, au goût si exquis de tes lèvres
Ce sentiment de ne former plus qu'un être
Cette sensation qui me faisait voyager

L'herbe ondulant autour de nos corps enlacés
La Nature, seule témoin de nos désirs
Passionnés avec laquelle on pouvait sentir,
Sous la nuit étoilée, un vent de liberté.

Puis la lune s'est mise, lentement, à décliner
Le silence de la nuit laissant place au chant
Envoûtant, des oiseaux sous le soleil levant

Donc je ne pouvais qu'admirer sa beauté
Et m'émerveiller tant qu'elle était belle
Rêvant encore à de nouveaux plaisirs charnels.




Voilà, un poème que j’ai écrit quand j’avais 16ans, je m’en souviens très bien, du pourquoi de ce poème… 
En cours, nous étions la poésie, et j’ai découvert  le sublime « Les Fleurs Du Mal » de Charles Baudelaire avec, la partie : Spleen et Idéal. Et la beauté de ses sonnets. J’ai donc essayé de faire même. Le soir, dans mon lit, je réfléchissais à des alexandrins, je comptais sur mes doigts, et dès que je pensais en avoir un, je le notais sur le papier que j’avais mis sur ma table de nuit… Il m’aura fallu plusieurs jours pour l’écrire. Ce n’est pas sorti comme ça. Je l’ai travaillé, pour lui donner, essayer, une beauté, pour que ça puisse toucher.


Cela va faire quelques années maintenant que je n’ai pas réussi à ressortir un poème. Totalement incapable. C’est bizarre. Peut-être qu’un jour ça reviendra. Peut-être que je referai danser ces mots sur une feuille en leur donnant le noble titre de poème. J’aime tellement écrire, mais il m’arrive d’avoir peur de ne plus pouvoir sortir les mots dans l’ordre qu’il faut pour leurs donner ce côté magique, qui vous transporte, qui vous ouvre les portes de votre imagination jusqu’à parfois vous en donner des vertiges…

Ce poème était l’ « idéal »,  une prochaine fois, je vous présenterai un poème coté « spleen »

10 commentaires:

  1. Je pense que ça reviendra...Ce genre de choses de toute façon, ça ne se force pas.
    Très beau en tout cas ton poème ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui, ça reviendra, je laisse le temps au temps..^^

      Supprimer
  2. Aaaarh le Spleen ! J'en ai bouffé au lycée.
    J'écrivais des poèmes aussi au lycée, ça m'a totalement passé... J'dois avoir un cahier et demi environ... Genre je m'appliquais trop en plus.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. un cahier et demi?????? ah ouais, pas mal! parfois c'est marrant de relire ce qu'on a écrit étant plus jeune...

      Supprimer
  3. Le dessin est tout mimi ^^ Il accompagne bien ton poème.
    A 16 ans tu avais déjà goûté des lèvres toi ? Ou c'était issu de ton imagination ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci :-)

      Goûter des lèvres à 16ans? tu parles desquelles?^^ plus sérieusement, oui, pourquoi, c'est jeune 16ans?

      Supprimer
  4. MAis c'est que tu étais doué en plus ! Allez au boulot, hop, un autre ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. la semaine prochaine je mettrai l'autre sonnet que j'avais écris à la même période. merci pour le compliment! :D

      Supprimer
  5. très joli en plus..bon moi j'ai lu l'autre en premier car je prends ton blog à l'envers lol
    j'apprécie beaucoup tes poèmes...dès que tu es prêt à nous en livrer un autre, n'hésite surtout pas ;) bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, j'espère avoir l'inspiration d'en refaire un jour de cette qualité..

      Supprimer

N'hésitez pas à laisser un petit mot doux, une critique bonne, désagréable, enthousiaste, enfin bref: faites savoir que vous êtes venus! ! Merci!!!(Si tu n'a pas de compte, sélectionne Nom/url).